BlaBla

Par quoi je remplace …? Spécial salle de bain

Après la première édition spécial cuisine, je vous retrouve pour une seconde édition de « Par quoi je remplace… ? » Ce royaume du jetable en tout genre peut-être grandement réduit en consommation par de nombreuses alternatives zéro-déchet. 

1. Coton-tige VS oriculi
Le coton-tige, en plus d’être un danger pour les oreilles, est cause de sacrés dégâts niveau environnemental, au point de bientôt disparaître avec la loi Biodiversité. Lamazuna a lancé il y a quelques temps maintenant des oriculis, un cure-oreille en bambou minimaliste et compostable/recyclable qui vient du Japon et de Chine. 
Il existe aussi des cure-oreilles en inox. J’en utilise un depuis un mois environ, et franchement c’est nickel. Même principe que l’oriculi en bambou, je suis ravie car je trouve que ça nettoie mieux que les cotons tiges et je ne me fais plus mal aux oreilles avec. 
2. Pour une épilation/un rasage au top ! 
Une étude a montré que 73 800 tonnes de rasoirs sont jetés annuellement. Et je n’ose pas imaginer pour les bandes de cire. Mais là aussi, il existe des alternatives comme le rasoir de sûreté (qui date des années 1800, quand même). C’est zéro déchet, puisqu’il n’y a juste que les lames à changer, et surtout, ce n’est pas réservé qu’aux hommes ! Si vous n’êtes pas fan du rasoir, des bandes de cire non-tissées, lavables et réutilisables existent. Il suffit juste de les laver à l’eau tiède après utilisation et on peut les réutiliser à l’infini !
3. Stop au syndrome du choc toxique (SCT) ! 
Ce n’est plus un secret pour PERSONNE : les tampons et serviettes hygiéniques sont TOXIQUES ! Ça fait six mois que je n’en utilise plus parce que j’ai vu de ces trucs sur le sujet… Mais je vous rassure, de nombreuses alternatives existent entre cup (pas super fan…), serviettes hygiéniques lavables et culottes de règles. 
La cup, je suis mitigée car, selon une étude, les coupes menstruelles seraient aussi favorables que les tampons au SCT. J’utilise personnellement les serviettes hygiéniques lavables et les culottes de règles et je suis RA-VIE ! Écologiques (en coton bio), économiques et réutilisables, les modèles et tailles sont variés et surtout évitent ce fichu SCT !
4. Cotons démaquillants réutilisables 
J’utilise des gants démaquillants de chez L’atelier des Lutins (2,50€ l’unité) que j’avais remporté dans son concours l’automne dernier. J’en ai trois : un en microfibre, un en tissu nid d’abeille et un en pilou. Je m’en sers uniquement pour nettoyer ma peau le soir et franchement, c’est hyper top ! ChezMelleAnge propose aussi des lingettes lavables à un prix tout doux (10,00€ le lot de 5). 
Au niveau des tissus des gants et des lingettes, ils sont en coton OEKO-TEX, sans produits nocifs/toxiques, et respectent une charte environnementale ainsi que le droit des travailleurs. Ils se rincent, se lavent et sèchent rapidement. 
5. Tout en solide !
J’ai testé le shampooing solide spécial cheveux gras de chez Secrets de Provence il y a un an et franchement, il m’a duré assez longtemps pour ne pas racheter de shampooing en grande surface pendant six mois. Ce shampooing évite le gaspillage d’eau, réduit la consommation d’énergie et limite la génération d’emballage. Il suffit de le frotter 30 secondes sur les cheveux mouillés et ça mousse aussi bien qu’un shampooing normal voire plus. Même pas besoin de faire un second shampooing, mes cheveux crissent de suite ! 
Au niveau du déodorant, je recommande vivement la pierre d’Alun polie. S’employant directement sur la peau, il est deux-en-un : en tant que déodorant ou en tant que soin après-rasage. Plus naturel et zéro déchet, on ne peut pas !
Et enfin, le dentifrice solide. Avec 100% d’ingrédients d’origine naturelle et fabriqué en France, ce peut être assez déroutant car, selon les avis, ça ne mousse peu voire pas du tout et n’a pas de goût. C’est un coup de main à prendre, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *