Avis,  Hugo New Romance,  New Romance,  Romance,  T.M. Frazier

Kingdom : Abel – T.M. Frazier

Bear a juré de tout faire pour aider Thia, même si cela lui coûte la liberté.
Il a tenu promesse et a accepté d’endosser la responsabilité de la mort des parents de la jeune femme.
Mais son véritable ennemi demeure le club de bikers qu’il a fui et son père lui-même, le président du club en question.
La lutte entre eux est loin d’être terminée et elle risque d’être terrible.
Ce qui est inacceptable pour Bear, c’est que cette guerre familiale atteigne Thia.
« L’éternité ne nous est pas donnée. Nous bénéficions juste d’un temps limité sur cette terre. Il revient à chacun de décider comment occuper ce temps, et avec qui le passer. »

Avis :
Moi qui avait moyennement apprécié le tome 3, Bear, le tome 4 est une pépite et une magnifique conclusion à cette quadrilogie.
Alors que Abel est allé en prison au lieu de Thia, les deux mènent une bataille interne et intense à cause de leurs sentiments réciproques. Malheureusement, le danger et l’orage menace et les deux amoureux ont beau être sur leurs gardes, ce n’est pas assez car le loup est bien caché et juste devant leur nez… Se battant pour leur amour et leurs vies, ils sont prêts à mettre un terme à tout cela, ne sachant pas quelle en sera l’issue.
Ce dernier tome est violent, sombre, charnel et hyper addictif et rythmé. Comme pour le tome précédent, si vous êtes sensible et n’aimez pas les scènes de violences, passez clairement votre chemin. Plein de suspense et d’action, je l’ai avalé en 4 heures tellement je l’ai aimé. J’avais un peu peur d’être déçue, ça n’a pas du tout été le cas ne serait-ce qu’une seconde.
Le roman est raconté en double point de vue et double temps : Abel et Thia, passé et présent. Moi qui n’aime pas l’alternance de temps, ici ça ne m’a pas dérangée car ça permet d’étoffer encore plus l’intrigue. L’action est bien rythmée pour garder l’intensité tout au long de la lecture, chaque pièce du puzzle s’emboîte au fur et à mesure.
On a de nombreux rebondissements tout au long du roman, notamment deux ou trois énormes qui m’ont choquée. Quant à la fin, OMG. Si c’est ce que je pense, je veux une autre duologie à ce sujet ! Pour l’épilogue, c’était mignon et boucle la boucle de cette duologie à la perfection. J’ai malheureusement un seul petit regret envers ce roman : quelques scènes de sexe entre Thia et Abel qui étaient vraiment étranges et complètement hors de propos.
Passons aux personnages. Je les ai quasiment tous adorés. Bien évidemment, je commence par Abel, qui est un roc à l’extérieur et si sensible et doux à l’intérieur, un peu comme une guimauve. J’ai adoré sa ténacité, sa vulnérabilité, sa haute estime de la famille, mais surtout son côté protecteur.
Thia est toujours aussi féroce et coriace, en plus d’être drôle et de s’être endurcie. Vraiment, elle est magnifique. Bon, j’avoue que Rage n’y est sûrement pas étrangère et bon dieu, Rage ! Cette nana est une psychopathe mais j’ai tellement ri avec elle tellement elle est barrée mais drôle.
J’ai également adoré retrouver King et Ray. Ils ont tous deux joué un rôle important dans ce livre. J’adore l’amitié entre King et Bear, cette fraternité sans vraiment en être une, cette loyauté… Je suis sûre que Thia et Ray seront aussi proches que King et Bear, en tout cas, ça commence bien.
Sinon, j’ai adoré retrouver Grace, même si elle m’a fait tellement mal au coeur et m’a tellement touchée dans ce tome. Et enfin, je vais terminer par Chop, qui est vraiment un con fini, et encore, si vous saviez, il y a pire que lui (mais pour ça faudra lire le tome, je ne dirais rien !)
T.M. Frazier livre ici un final plus que satisfaisant à la saga Kingdom, même si je veux vraiment une nouvelle suite avec d’autres personnages ! Sérieusement, si vous n’avez pas lu cette série : qu’attendez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *