BlaBlaSéries

You – Saison 1

Joe, le gérant d’une librairie new-yorkaise, devient obsédé par Beck, une jeune aspirante écrivaine qui partage sa passion pour les livres et pour la poésie.

Persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre, il va alors se servir des réseaux sociaux pour nourrir son obsession, savoir en permanence où elle se trouve et ce qu’elle fait, et tenter de faire tomber tous les obstacles qui pourraient se dresser en travers du chemin de leur possible romance.
Quitte à commettre des actes totalement fous…

Avis :

J’adooooooore cette série. Définitivement. Psychopathique à souhait, dérangeante, je me demande comment j’ai fait pour attendre autant de temps avant de regarder You.

You raconte l’histoire de Joe, libraire et un peu étrange qui s’éprend de Beck, une jeune femme qui souhaite devenir écrivaine. Il va s’infiltrer dans sa vie et la disséquer points par points, n’hésitant pas à faire disparaître ce(ux) qui l’en empêcherai(en)t.

Bordel, j’ai jamais vu série autant perturbante et haletante. Il ne m’aura fallu qu’un peu plus de 24h pour la visionner. La réalisation est soignée, le montage parfait, et le rythme intense, incisif, pressant. L’histoire évolue bien, est cohérente, fluide. On a le droit à une « voix-off », celle de Joe, et franchement, c’est bien foutu. On a l’impression de se retrouver comme dans un roman. D’ailleurs, le livre qui a inspiré la série (Parfaite de Caroline Kepnes) est dans ma PAL et m’appelle.

Au niveau des thèmes, chacun est très bien abordé, notamment celui des réseaux sociaux et ô combien tout est trouvable et devinable. Ce message sous-jacent est carrément un avertissement contre eux et la facilité avec laquelle on peut entrer dans l’intimité du voisin, de son ex etc… La série peut être très violente et sombre par moment, mais si ce n’était pas le cas, ça ne collerait pas avec le personnage de Joe.

Au niveau des personnages, j’ai adoré Joe. C’est un mec en apparence gentil, tendre mais au fond, il est effrayant et obsessionnel. Je crois que c’est l’un des personnages les plus intéressants et le mieux développé et construit que j’ai vus depuis des années, on est clairement du niveau de Paul Spector de la série télévisée The Fall (BlaBlaSéries ici).

Concernant Beck, je l’ai bien aimé. Très naïve, gentille, émotionnellement vulnérable, elle est prise au milieu d’un cercle de fausses personnes. Elle a clairement du mal à trouver son chemin dans la vie et se laisse complètement berner – que ce soit par Benji, par Joe ou par Peach. C’est fou comme certains peuvent être manipulables sans s’en rendre forcément compte.

Peach, jouée par la belle Shay Mitchell, est également obsédée par Beck, est totalement amoureuse d’elle et ferait tout pour elle, décidant que Joe est une menace pour leur avenir ensemble. Toxique, hautaine et mauvaise, j’ai adoré son personnage quasi égal à celui de Joe, les pulsions meurtrières en moins. Des autres personnages, je retiendrais forcément Paco (♥), un petit garçon adorable mais tellement à la recherche d’amour paternel qu’il ferait tout pour Joe les yeux fermés.

You est une très belle découverte Netflix en cette année 2020, qui se rajoute à Messiah. Je vais attendre un peu avant de regarder la saison 2 de You mais soyez sûr(e)s que vous aurez mon avis !